Comment trouver son numéro de TVA ?

Une entreprise ou une microentreprise qui est assujettie à la TVA possède un numéro de TVA. Plus précisément, on parle de "numéro de TVA intracommunautaire". C’est un numéro fiscal d’identification qui permet de faire des transactions commerciales avec des clients ou des partenaires domiciliés en Europe. Il est possible de calculer son numéro de TVA intracommunautaire à partir du numéro SIRET ou SIREN. S’il est possible de déduire ainsi son numéro de TVA, ce n’est qu’à titre indicatif, vous devez passer par votre Service des Impôts des Entreprises (SIE) pour l’activer. On vous explique.

Qu’est-ce que le numéro de TVA ?

Le numéro de TVA est une identification fiscale individuelle pour une entreprise ou une autoentreprise. Il est délivré par l’administration fiscale française, et plus précisément par le SIE pour les entreprises et autoentreprises domiciliées en France. Chaque pays a une structure de numéro de TVA intracommunautaire qui lui est propre. Pour avoir son numéro de TVA, il faut être assujetti à la TVA, ou en avoir besoin dans le cadre de transactions européennes.

Pour réaliser des transactions commerciales dans l’Union Européenne, même en restant en franchise en base de TVA, il faut activer votre numéro de TVA intracommunautaire auprès du Service des Impôts des Entreprises (SIE). Le service VIES de l’Union Européenne permet de vérifier la bonne activation de votre numéro de TVA. Si vous facturez en auto-liquidation, vous devez vérifier le numéro de TVA de vos clients via ce site.

Comment est composé le numéro de TVA ?

La composition du numéro de TVA intracommunautaire est différente selon les pays. En France, le numéro de TVA est composé des lettres FR, suivi de 11 chiffres. Ces chiffres sont composés d’une clé de contrôle à 2 chiffres (ou 2 lettres) et du numéro SIREN à 9 chiffres de l’entreprise ou de l’autoentreprise. Par exemple, un numéro de TVA est composé ainsi : FR 32 123456789 (FR + clé de contrôle “32” + numéro SIREN “123456789”).

Comment calculer son numéro de TVA ?

Calculer son numéro de TVA à partir du numéro SIREN

Si votre entreprise ou autoentreprise est redevable de la TVA, vous devez disposer d’un numéro de TVA. Celui-ci doit figurer sur de nombreux documents administratifs, comme vos factures, les déclarations d’échange de biens ou de services (DES ou DEB) au sein de l’Union européenne et les déclarations de TVA de votre entreprise.

Vous ne trouvez pas votre numéro de TVA ? Nous vous conseillons de contacter l’administration concernée ou de vérifier sur vos déclarations de TVA. Si vous n’avez pas de numéro de TVA, car vous êtes exonéré de TVA, vous pouvez faire une demande au SIE. Il est aussi possible de calculer son numéro de TVA intracommunautaire à partir de son numéro SIREN. Nous vous proposons d’ailleurs au début de cet article de renseigner votre numéro SIREN pour calculer rapidement votre numéro de TVA intracommunautaire.

Quelle est la formule pour calculer le numéro de TVA intracommunautaire ?

Si vous souhaitez faire vous-mêmes le calcul, c’est possible, mais il faudra une calculatrice ! Il vous faut trouver la clef de TVA avec votre numéro SIREN. La formule est la suivante : 12 + 3 x (SIREN modulo 97 modulo 97) modulo 97

Voici par exemple la formule Excel permettant de le calculer : =MOD(12+3*MOD(SIREN;97);97)

La clé est déterminée selon la formule de Luhn, où la fonction modulo correspond au reste de la division euclidienne par 97.
Si vous utilisez un logiciel de calcul de numéro de TVA ou bien cette formule, sachez que ce numéro est donné à titre indicatif. Le véritable numéro de TVA intracommunautaire doit vous être délivré par l’administration fiscale française. Et si le SIE n’est pas au courant que vous souhaitez passer à la TVA, alors vous n’êtes officiellement pas à la TVA, peu importe que vous mettiez ce numéro sur vos factures ou non.

Composition numéro de TVA

Comment faire la demande de numéro de TVA ?

Il faut contacter votre SIE qui vous renverra votre numéro de TVA intracommunautaire. Voici comment trouver votre SIE. Sachez que ce numéro doit obligatoirement figurer sur vos factures et sur vos DES ou DEB.
Vous n’êtes pas redevable de la TVA ? Dans ce cas, vous n’avez certainement pas reçu de numéro de TVA. Pourtant, on peut vous le demander lors de transactions commerciales ou lors de prestations de service au sein de l’Union Européenne. Vous devez donc faire une demande de numéro de TVA intracommunautaire au Service des Impôts des Entreprises (le SIE) dont vous dépendez. Comme d’habitude, si vous ne savez pas comment vous y prendre pour l’obtenir, vous pourrez compter sur Superindep.fr et ses équipes pour vous aider.

FAQ

❓ Qu’est-ce que le numéro de TVA ?

Le numéro de TVA est un numéro d’identification fiscal individuel. Toute entreprise ou autoentreprise qui est assujettie à la TVA possède un numéro de TVA. En France, il est composé des deux lettres FR et de 11 chiffres. Il doit être inscrit sur de nombreux documents administratifs (factures, déclarations de TVA, DES ou DEB, etc). Il est indispensable pour réaliser certaines transactions ou prestations de service avec des partenaires européens. Pour l’obtenir, vous pouvez faire une demande au SIE dont vous dépendez.

🙋 À quoi sert le numéro de TVA intracommunautaire pour un autoentrepreneur ?

Que l’on soit en entreprise individuelle ou en microentreprise, le numéro de TVA intracommunautaire fonctionne de la même manière. Il est utilisé pour les échanges professionnels européens. Si vous réalisez des acquisitions en Europe, par exemple, le numéro de TVA intracommunautaire est exigé. Les livraisons sont également concernées par le numéro de TVA, tout comme les prestations de service dès lors que vous êtes redevable de TVA. Si vous êtes en franchise en base de TVA, renseignez-vous préalablement pour savoir si vous devez posséder un numéro de TVA intracommunautaire selon votre activité et vos partenaires.

👍 L’autoentrepreneur est-il exonéré de TVA ?

Un autoentrepreneur peut être exonéré de TVA selon sa situation. S’il ne dépasse pas un certain seuil de chiffre d’affaires, il est en franchise en base de TVA (c’est-à-dire qu’il est exonéré de TVA). Un autoentrepreneur qui réalise des prestations de service, par exemple, doit avoir un CA sous le seuil de 34 400 € pour être exonéré. Si l’autoentrepreneur dépasse ce seuil, il doit rester sous le seuil majoré (36 500 € dans le cas de prestations de service) pendant deux années consécutives pour ne pas devoir être redevable de la TVA le premier jour du mois suivant son dépassement.