Devenir autoentrepreneur moniteur d’auto-école

Vous désirez devenir moniteur d’auto-école ? Vous avez le choix entre deux statuts : salarié d’une auto-école ou enseignant indépendant. Être moniteur d’auto-école indépendant présente certains avantages : plus de souplesse, organisation personnelle de son temps de travail, relation prestataire-client avec les auto-écoles, etc. Pour pouvoir enseigner la conduite en indépendant, vous pouvez passer par l’autoentreprise. Un diplôme bac +2 est obligatoire pour pouvoir enseigner la conduite, même en autoentreprise : le CCP ECSR.

Enseignant de la conduite : comment devenir moniteur d’auto-école indépendant ?

Pour pouvoir enseigner la conduite, un moniteur d’auto-école doit remplir plusieurs conditions. Voici les conditions requises pour devenir moniteur auto-école autoentrepreneur :

  • avoir plus de 20 ans

  • avoir le permis B (période probatoire de 2 ans achevée)

  • ne pas avoir été condamné par l’article L 213-3 ou l’article R 212-4 du Code de la route

  • avoir le diplôme nécessaire

  • être domicilié sur le territoire français

Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez devenir moniteur d’auto-école et créer votre autoentreprise. Une fois vos démarches autoentrepreneur et votre enregistrement à l’URSSAF effectués, vous recevez un numéro SIRET rapidement. Vous pouvez dès lors commencer à exercer votre nouvelle activité d’enseignant de la conduite !
Un moniteur auto-école indépendant ne travaille pas directement avec ses élèves, mais il exerce son activité avec des auto-écoles ou des plateformes en ligne. Pour être considéré comme indépendant, il ne doit pas y avoir de lien de subordination entre l’enseignant et une auto-école. Pour éviter une situation de salariat déguisé, l’enseignant doit avoir des contrats avec plusieurs auto-écoles et ne pas se laisser imposer des horaires, des méthodes pédagogiques, un véhicule et un lieu de travail obligatoire.

Conditions moniteur auto-école

Enseignant de la conduite : quel diplôme ?

Un moniteur auto-école autoentrepreneur doit pouvoir justifier de la qualification des personnels enseignants de la conduite. Quelles sont les formations existantes ? Il y a 3 formations possibles :

  • le diplôme le plus courant, le CCP ECSR, le Certificat de Compétences Professionnelles pour l’Enseignement de la Conduite et de la Sécurité Routière

  • le CAPEC, le Certificat d’Aptitude Professionnelle à la conduite des véhicules terrestres à moteur, qui concerne les véhicules de catégories B, B1 et BE

  • le CAPP, le Certificat d’Aptitude Professionnelle et Pédagogique, et le BSAT, le Brevet Spécialiste de l’Armée de Terre, pour les véhicules de catégories B, B1 et BE.

Vous êtes déjà en possession d’un certificat ou d’un diplôme pour être moniteur auto-école ? Avant de pouvoir exercer librement votre activité, vous devez faire une demande d’ATRE, l’Autorisation Temporaire Restrictive d’Exercer, qui doit être faite à la DRIEA pour la région parisienne et l’Île-de-France, ou à la préfecture de votre département. Votre demande est acceptée ? Elle est valable pendant 5 ans et doit être renouvelée deux mois avant son expiration. Si vous n’obtenez pas de réponse, considérez que votre demande d’ATRE est rejetée.

Diplome moniteur auto-école

Quels sont les avantages à être moniteur d’auto-école autoentrepreneur ?

Pour devenir moniteur d’auto-école, vous avez le choix entre deux statuts, celui de salarié au sein d’un établissement d’auto-école ou celui d’autoentrepreneur pour exercer en tant qu’indépendant. Pourquoi choisir le statut autoentrepreneur pour être enseignant de la conduite ? Comparé à un salarié d’auto-école, le moniteur indépendant n’est subordonné à aucun établissement particulier. Il travaille avec plusieurs auto-écoles en même temps. Toutefois, il est interdit de donner directement des cours à des élèves ! Il est obligatoire d’exercer par l’intermédiaire d’une auto-école ou d’une plateforme en ligne.
Le moniteur indépendant est libre et dispose de plus de souplesse qu’un salarié. Il réalise des contrats de prestation de services avec les auto-écoles. Il peut organiser son travail comme il le souhaite. Pour les auto-écoles, l’enseignant de conduite indépendant est intéressant puisqu’il est possible de faire appel à ses services quand il y a des besoins (et d’éviter de payer un salarié toute l’année, même en période creuse).

Devenir moniteur d’auto-école indépendant : comment débuter ?

Acheter son véhicule d’auto-école

Vous êtes prêt à vous lancer dans l’activité d’enseignant de la conduite indépendant ? La dernière étape consiste à acheter ou à louer votre véhicule d’auto-école. Généralement, un indépendant doit avoir sa propre voiture. Pour cela, vous pouvez choisir entre :

  • louer une voiture longue durée : si vous n’avez pas d’apport ou dans l’attente de vous constituer un apport, la location longue durée est intéressante. En contrepartie de l’utilisation du véhicule, vous versez une somme précise chaque mois au loueur du véhicule.

  • louer une voiture avec option d’achat : dans un contrat avec option d’achat, vous pouvez choisir, à un moment donné, d’acheter le véhicule loué. Les conditions de rachat sont spécifiées dans le contrat.

  • acheter la voiture d’auto-école : si vous avez un apport, vous pouvez choisir d’acheter un véhicule d’auto-école. C’est une solution plus économique dans la durée et vous êtes plus libre. Vous pouvez vendre votre véhicule si besoin.

Ces frais étant importants, il est généralement conseillé au moniteur d’auto-école indépendant de passer à la TVA, même s' il n’a pas encore atteint le seuil, afin de pouvoir récupérer la TVA sur le véhicule.

Un véhicule d’auto-école doit obligatoirement être un véhicule à double commande. Pour anticiper le budget nécessaire, n’oubliez pas les frais liés aux assurances. En tant qu’enseignant de la conduite, les assurances sont obligatoires : l’assurance automobile et la RC Pro (l’assurance de Responsabilité Civile Professionnelle).

Comment trouver des clients ?

Aujourd’hui, avec les plateformes en ligne et les possibilités offertes par Internet, il n’est pas si difficile de se créer une clientèle ! Les plateformes en ligne sont très efficaces pour commencer et pour pouvoir travailler en totale indépendance, et ce, en toute légalité.
Vous pouvez aussi choisir de créer un site Internet pour être visible sur le web et vous faire connaître facilement. Pour tisser un réseau local, ne négligez pas le démarchage auprès des auto-écoles proches de votre ville ou de votre quartier.
Et pour attirer plus de clients, il peut être intéressant de passer des formations optionnelles supplémentaires, comme le BAFM, le Brevet d’Aptitude à la Formation des Moniteurs. Avec ce diplôme, vous pouvez augmenter vos tarifs et varier vos activités.

FAQ

❓ Quel diplôme est nécessaire pour être moniteur d’auto-école autoentrepreneur ?

Que ce soit en indépendant ou salarié, le moniteur d’auto-école doit répondre d’une qualification obligatoire pour exercer son activité. Il est nécessaire d’avoir le certificat CPP ECSR (anciennement le BEPECASER). Cette formation s’obtient après 910 heures de cours et 280 heures de stage dans un centre de formation agréé. Il est possible d’être financé, selon votre situation.

✋ Quel statut avoir pour être moniteur d’auto-école indépendant ?

Si vous préférez être enseignant de conduite indépendant plutôt que salarié, une possibilité est de choisir le régime de la microentreprise. Vous êtes alors affilié à l’URSSAF et vous devez respecter les conditions et les obligations des autoentrepreneurs (cotisations sociales, déclarations de CA, plafonds de CA, seuil de franchise en base de TVA, etc.). Bonne nouvelle, c’est un statut où les obligations comptables sont allégées !

👉 Quel est le salaire d’un moniteur auto-école autoentrepreneur ?

Le salaire d’un enseignant de la conduite autoentrepreneur varie selon l’expérience, les diplômes et le secteur géographique. Le salaire mensuel d’un débutant est de 1500 € à 2000 € brut. Pour les moniteurs justifiant de plusieurs années d’expérience, le salaire est plus élevé.