Quel est le salaire net d’un auto-entrepreneur ?

Le statut d’auto-entreprise est relativement souple et permet de fixer soi-même ses prix suivant l’expérience que l’on a, l’expertise et les formations dont on dispose, et les barèmes de prix des concurrents. Mais il n’est pas toujours facile de s’y repérer quand il est question de calculer le revenu net, c’est-à-dire le salaire, que l’on peut espérer avoir selon le chiffre d’affaires réalisé. L’auto-entrepreneur doit surtout prendre en compte les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu pour pouvoir déterminer quel est son salaire net . Nous vous expliquons ce que vous devez savoir sur le salaire net si vous êtes auto-entrepreneur : comment ça marche, comment calculer son salaire net et se fixer des objectifs de revenus.

Salaire auto-entrepreneur : comment ça marche ?

Le salaire auto-entrepreneur

Un auto-entrepreneur n’a pas de bulletin de salaire à la fin du mois. L’auto-entrepreneur se rémunère tout seul. Pour déterminer combien il peut se verser, il doit partir de son chiffre d’affaires, duquel des cotisations doivent être déduites pour pouvoir calculer son revenu net. Le chiffre d’affaires ne correspond pas au salaire. D’ailleurs, d’un point de vue légal, on ne parle pas de salaire dans le cadre d’une micro-entreprise, mais bien d’une rémunération.
La différence est subtile mais importante. Un salaire est une contrepartie fournie par un employeur à un subordonné. Il est régi par un contrat de travail. Une rémunération est une notion plus globale incluant toutes les sommes liées à l’accomplissement d’un travail pour le bénéfice d’autrui.
La rémunération d’un auto-entrepreneur représente ce qu’il reste une fois les charges et les cotisations déduites & tandis que le chiffre d’affaires correspond à la totalité des recettes réalisées sur une période donnée, avant les déductions.

Comment se verser un salaire en auto-entrepreneur ?

Si vous êtes en micro-entreprise, vous êtes libre de gérer vos rémunérations comme vous le souhaitez.
Vous pouvez, par exemple, effectuer des virements à votre guise quand nécessaire, ou automatiser le versement d’un revenu fixe à échéance récurrente. Vous pouvez choisir de vous payer une fois par an, une fois par jour ou à tout moment qui vous semble opportun.
Vous avez biensûr l’obligation de faire des factures pour être rémunéré par vos clients et de déclarer votre chiffre d’affaires (en mensuelle ou trimestrielle) à l’URSSAF, ainsi qu’une fois par an aux impôts personnels.

Quel est le revenu moyen en auto-entreprise ?

Essayer de déterminer le salaire moyen d’un auto-entrepreneur serait un peu comme vouloir déterminer le salaire moyen des dirigeants d’entreprise. Il y’a tellement de disparité entre secteur et niveau d’expertise que le chiffre en lui même ne nous apprend probablement pas grand chose.
Le salaire que vous pouvez obtenir grâce à votre micro-entreprise dépend, entre autres, de votre type d’activité, du temps que vous y consacrez et de votre niveau d’expertise. D’autres facteurs entrent en jeu pour calculer votre possible rémunération.
Néanmoins on trouve des chiffres sur le revenu moyen des auto-entrepreneurs sur le site de l’INSEE. Par exemple, en 2018, l’INSEE rapporte que 29 % des personnes exerçant une activité non-salariée sont auto-entrepreneurs. Le nombre d’auto-entrepreneurs augmente chaque année, notamment grâce à la récente simplification du statut. Le revenu moyen augmente lui aussi, mais reste bas : en 2016, le revenu moyen annuel en micro-entreprise est de 9 816 €, soit à peine plus de 800 € par mois.
Si ce chiffre paraît bas, il ne faut pas oublier qu’il prend en compte les personnes exerçant une activité d’auto-entrepreneur en plus d’une autre activité (dans la plupart des cas, salariée), souvent en tant que complément de revenu. Le revenu est alors proportionnel au temps consacré à l’activité de la micro-entreprise.

Comment calculer son salaire quand on est auto-entrepreneur ?

Il est important de calculer sa rémunération personnelle quand on est auto-entrepreneur. Cela permet d’organiser son rythme de vie et d’éviter les mauvaises surprises. Le statut d’auto-entrepreneur est un de ceux qui rend cet exercice le plus simple. Pour connaître la rémunération que vous pouvez prendre, vous devez :

  • déduire les cotisations de l’URSSAF

  • calculer la cotisation foncière des entreprises (CFE), à payer une fois par an

  • déduire vos frais de gestion

  • déduire le montant de l’impôt sur le revenu (ou inclure le versement libératoire de l’impôt sur le revenu si on a choisi cette option)

Une fois les charges déduites, on comprend pourquoi le chiffre d’affaires d’un auto-entrepreneur ne correspond pas à sa réelle rémunération. La rémunération déduit les cotisations que l’on doit payer à l’URSSAF et dont le taux varie selon l’activité exercée.

En résumé, si vous êtes en micro-entreprise, il est toujours important de garder à l’esprit les diverses charges liées au statut, ainsi que les plafonds de revenus à ne pas dépasser, correspondant à votre activité d’auto-entrepreneur. Mais vous voyez qu’il n’y a finalement "que" 4 choses à prendre en compte à partir de votre chiffre d’affaires pour savoir combien vous payer.

Calculer sa rémunération.

Prenons l’exemple de Line, une community manager qui encaisserait 5000 € HT de chiffre d’affaires dans le mois.

  • elle devra commencer par payer 1100 € de cotisations à l’URSSAF (22 % de 5000 €)

  • elle devra y ajouter 110 € d’impôt sur le revenu si elle est au versement libératoire (2,2 % de 5000 €)

  • de cela elle devra encore déduire 42 € (1/12ème de 500 € qui est le montant annuel de sa CFE)

  • du reste elle déduira enfin 200 €, ce qui correspond à ses frais mensuels de gestion (son abonnement à Superindep.fr, ses frais de banque, de mutuelle…​etc)

Line sait donc qu’elle pourra se verser au maximum 3548 € sur les 5000 € de chiffre d’affaires qu’elle a réalisé.

Se fixer des objectifs de revenus

Nous vous conseillons de vous fixer des objectifs de revenus. Cela est d’autant plus important si vous débutez votre activité d’auto-entrepreneur : vous avez besoin de savoir où aller, de comprendre le fonctionnement de votre nouveau statut et de pallier l’absence de bulletin de salaire.
Par exemple, il est possible de réaliser des études de marché, pour vous assurer de la future rentabilité de votre nouvelle activité. Vous pouvez également discuter avec des freelances déjà en activité. N’oubliez pas de prendre en compte des éléments peu visibles : le temps passé à démarcher et prospecter des clients, le temps de vos démarches administratives et de votre gestion (c’est important) et les fournitures dont vous pouvez avoir besoin pour votre activité professionnelle. Vous ne facturez pas directement ces éléments à vos clients, mais vous devez les prendre en compte dans vos prévisions et vos objectifs de revenus.
Pensez à vos éventuels congés également ! Ceux-ci correspondent à des périodes où vous ne travaillez pas et où vous ne générez aucun revenu (ils doivent donc être pris en compte dans votre revenu annuel). C’est en faisant un certain nombre de calculs et en prenant tous ces différents paramètres en compte que vous pouvez fixer vos prix et générer des revenus nets mensuels à la hauteur de vos espérances.
N’oubliez pas enfin que vous n’avez pas le droit au chômage (c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles vous payez moins de charges qu’un salarié), il faut donc prévoir ces périodes d’inactivités dans votre prix et vos revenus.

Pour conclure, ne partez surtout pas du principe que vous devez gagner autant en étant freelance qu’en étant salarié. Comme vous l’avez vu, vous portez un risque supérieur (pas de chômage, moins bonne couverture santé et retraite…​) qui justifie des revenus supérieurs. Si c’est pour gagner la même chose à la fin du mois, il sera toujours préférable d’être salarié d’un point de vue financier.
De façon empirique nous recommandons à nos clients de viser des revenus de 30 % à 50 % supérieur de l’équivalent salarié.

Calculer sa rémunération.

Comme d’habitude Superindep.fr est là pour vous aider si jamais vous avez besoin d’un accompagnement pour y voir plus clair dans vos revenus !

FAQ

🚀 Comment se verser un salaire en auto-entreprise ?

On ne parle pas réellement de salaire pour une auto-entreprise, mais de rémunération . Celle-ci est calculée en déduisant, entre autres, les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu (si on est imposable). Il est nécessaire de prendre en compte le temps passé à réaliser des tâches administratives et le temps de prospection des nouveaux clients, sans oublier de prendre quelques jours de congés dans l’année ! Ces paramètres vous permettent de calculer le revenu net que vous pouvez toucher et de fixer des prix raisonnables à vos clients.

💶 Quel est le salaire net moyen d’un auto-entrepreneur ?

En 2018, les études de l’INSEE ont montré que le salaire d’un auto-entrepreneur est de 9 816 € annuel . Seuls 10 % des auto-entrepreneurs déclarent un chiffre d’affaires supérieur à 26 000 € annuel. Ces différences sont dues au taux d’auto-entrepreneurs exerçant leur activité en plus d’une activité salariée, en tant que complément de revenus : 30 % des auto-entrepreneurs ont une seconde activité (salariée) en plus de leur micro-entreprise . En réalité, il est vraiment difficile de calculer des salaires moyens : les activités comprises sous le statut d’auto-entrepreneur sont très diverses et le temps de travail mensuel reste très inégal, même au sein d’une même activité. La comparaison entre des revenus salariés et des revenus micro-entrepreneur est limitée par un autre point : les cotisations d’un micro-entrepreneur sont différentes et n’ouvrent pas aux mêmes droits (retraite, santé et pas de droit au chômage).

💲 Existe-t-il un salaire net maximum en auto-entreprise ?

Non, il n’existe pas de salaire net maximum pour un auto-entrepreneur. Par contre, il existe des plafonds de chiffre d’affaires annuel à ne pas dépasser pour pouvoir continuer à bénéficier du statut de micro-entreprise, ce qui revient, en quelque sorte, à ne pas dépasser un certain salaire. En lissant le montant maximum lié à votre activité auto-entrepreneur, vous pouvez calculer quel est votre salaire maximum mensuel par exemple, si toutefois vous réalisez le même salaire chaque mois.